Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Auteur(s):

L’objet de convoitises

GD Star Rating
loading...



46 Commentaires

  1. Honteux :/

  2. Ca manque un poil de subtilité (quand on relit, il y a des choses qui sont trop excessives pour être cohérentes).

  3. J’ai vu venir la chute dès le début en espérant me tromper, mais non.
    Ce n’est vraiment pas assez drôle pour justifier le côté TRES insultant (et cliché, et déjà vu et revu : les femmes qui parlent trop, les femmes objets, etc, etc.).

    Allez, un point positif : à part le nez du personnage de gauche (à mon goût), graphiquement, c’est très sympa.

  4. Et à la relecture…
    « des potes m’en ont prêté » … « salon de l’objet » … « une vieille version » … « des jetables »…
    Non, vraiment pas.

  5. Yep j’avoue que dès les premières cases je me suis dit « ah ben évidemment c’est des femmes qui parlent » et après je me suis dit « ah non probablement pas en fait, ça marche plus trop », et puis finalement si. Je rejoins donc un peu l’avis de Belzaran.

    Après graphiquement pourquoi pas, et la police est bien.
    les postures des bonhommes sont bien aussi.

    et sinon la phrase « zut mon portable » vient un peu comme un cheveux sur la soupe, c’est pas très naturel

    rien à voire, mais c’est rigolo ce nouveau filtre anti-bots et du coup anti cancres de 30jBD, faut faire des maths maintenant Oo (dommage pour ceux si y en a qui souffrent d’acalculie )

  6. j’avais compris dès le début, mais je pensais que c’était fait de manière à nous surprendre quand la chute arrive … mais en fait non … comme dit ci-dessus : trop peu de subtilités …
    En dehors du scénario, j’aime bien le dessin!

  7. -T’as pu t’en payer un récemment ?
    -Des potes m’en ont prêtés entre temps mais ça l’a pas fait.

    … Du talent.

    Sur ce bonne journée.

  8. bon ben moi j’ai bien aimé, un pti sourire en coin
    le dessin n’est pas mal non plus

  9. Au contraire, moi je trouve que c’est très subtil. Parce qu’il a réussi à vous faire croire jusqu’à la chute que ça ne pouvait pas être ça :p !
    Et je trouve le fond aussi génial, parce que ça balance tous les clichés qui ne sont finalement pas si éloignés de la pensée de certaines personnes.
    Après, que ça choque, c’est normal, c’est fait pour.
    J’aime le graphisme aussi, doux, en contraste total avec l’abjection totale des propos des personnages :p !

  10. héhé ;)

    Moi j’aime bien !
    je comprends que ça puisse déplaire.. mais faut prendre ça avec un peu de recul, c’est marrant ;)

  11. Pareil que la majorité, compris la chute grâce au titre et à la première case, dommage.
    En outre, la troisième case est complètement incohérente, alors que le reste l’est dans les dialogues.
    Une tentative pour semer le doute qui du coup plombe tout le reste quand on relit.

  12. Idem que tout le monde. Et au passage : « tu avais merdAIT » ! La faute affreuse dès la première bulle…

  13. Le « merdait » m’a gâché le reste de la lecture :/

  14. Non, honnêtement ce coup-ci, c’est raté, ça manque de subtilité pour être vraiment drôle.
    Là c’est juste macho premier degré…

  15. les couleurs sont assez sympas mais alors le scénario est avilissant pas drôle et même pas malin.

  16. Mon Dieu ! Quelqu’un à signer le scénario de ce truc ?
    Faut pas avoir honte d’amener une blague aussi inepte aussi mal.

  17. Mais en fait c’est pas une faute !
    J’avais cru au début mais en fait non, il dit « ce que tu avais merdait pas mal » le sujet de merdait, c’est « ce que tu avais » (son ex-femme, quoi)

  18. Je crois que le manque de subtilité vient du fait que vous avez fait trop gaffe à utiliser des termes qui évitent de mettre la puce à l’oreille. Du coup, on gamberge trop à se demander « mais de qui ils parlent » et forcément, on fini par capter tout de suite la chute. Avec un texte plus naturel, ça aurait peut-être marché.

    Quant à faire une planche sur la femme considérée comme un objet, bah oui, forcément c’est rigolo !

  19. Allez, faut pas se vexer, mesdames… l’humour, c’est aussi l’art d’enfoncer des portes ouvertes.
    Moi, j’ai trouvé ça sympa, mais en fait ce qui me gène après coup, c’est que s’il avait été évident pour les protagonistes qu’il s’agissait d’une femme, ils ne se seraient pas exprimés ainsi : « CE que tu avais », « m’en ont prêté »… je pense que, comme visiblement la chute n’avait échappé à personne, avec « CELLE que tu avais » et « m’en ont prêté UNE », ça serait passé aussi sans nuire à la subtilité… donc 4/5 :D
    Merci Lea d’avoir rétabli l’erreur sur l’erreur ;)

  20. Je pense que plusieurs ici ont raté le message de la planche. Le but ne me semble pas de faire un gag en utilisant des termes à double sens pour que ça puisse marcher aussi bien pour une femme que pour un objet. Je m’appuie notamment sur des détails comme le « salon de l’objet » : avec ça, la blague ne marche déjà plus. En revanche, cela amène une critique du statut objectifié (<= appréciez l'anglicisme) de la femme. Les personnages semblent être dans un univers un peu décalé, où la femme est réellement un objet.

    Enfin, après, interprétez ça comme vous voulez. Pour ma part, j'ai eu l'impression que la planche avait plus pour but de faire passer un message (certes rabâché des centaines de fois) que de faire rire, et qu'elle est donc tout sauf macho.

    Voilà voilà, je peux me tromper hein :p

  21. Personnellement, ça m’a décoché un sourire mais sans plus. Le dessin est très sympa, mais le scénario manque un peu d’originalité (point de vue partagé par un peu tout le monde apparemment).

  22. ça ne fonctionne pas du tout… le texte n’est pas cohérent!

  23. A la lecture de l’explication, je me dis qu’il n’aurait peut-être pas fallu jouer le suspense du coup! on aurait peut-être mieux compris le message…

  24. Évidemment les femmes n’auront pas pu s’empêcher de faire des commentaires désagréables. Mais qui leur a donné la parole?

  25. « Le « merdait » m’a gâché le reste de la lecture :/ »

    Relis la phrase, c’est pas une faute.

  26. « Les personnages semblent être dans un univers un peu décalé, où la femme est réellement un objet. »
    Euh la femme, elle parle à la fin, quand même, hein. Alors bon pour un objet, ça me paraitrait étrange.

    Désolée mais pour le coup, je reste sur mon opinion. Ce n’est pas assez drôle pour me faire avaler la pilule de l’insulte.

    Je suis d’accord sur le fait qu’il faut prendre du recul, avoir de l’humour et tout et tout, mais vous n’avez peut-être pas conscience que des blagues et des remarques de ce type, on en bouffe à longueur de journée. A la longue, forcément, on digère moins bien.

    J’ai rien contre les auteurs (dont j’apprécie par ailleurs la plupart des autres planches), mais ce genre d’humour c’est lourd et, oui, ça peut être usant et blessant.

  27. Bonjour à tous,
    Je m’attendais à ces réactions et j’appréhendais le post de cette planche.
    Je reconnais m’être planté dans le scénario ( nous étions dans l’urgence Saki et moi )
    L’idée de base était bonne mais manquait effectivement de finesse.

    En réponse à Cédric et Zaybr… : « ce que tu avais merdait… » ce n’est pas une faute… C’est du français..

    Merci à ceux qui ont eu un sourire à la lecture, et désolé pour les déçus…

    La prochaine collab est meilleure :)

  28. ça ne me choque pas parce que j’imagine que cet étalage de clichés misogynes est volontaire. Ce qui m’embête c’est d’avoir compris dès la première case. Du coup pas de chute.
    Mais le dessin est vraiment sympa !

  29. Bof allez c’est pas si mal.

  30. Et bien moi je suis une femme et j’ai beaucoup aimé la planche !
    Faut arrêter merde ! Tout de suite, on crie machisme et féminisme.
    On peut rigoler de temps en temps des clichés, non ?

  31. @the blade : Ah ben dans les commentaires ci-dessus y en a peut être qu’un ou deux qui disent « oulalala le machisme c’est maaaaal » et je pense qu’une grande partie des femmes sont tout à fait prêtes à rire d’un strip à base de « les femmes sont des objets », en tout cas moi oui. On appelle ça se l’auto dérision. Pourtant comme je le disais précédemment, la chute on s’y attend un peu trop et c’est pas vraiment cohérent, du coup ça manque de finesse. c’est ce que disent beaucoup de commentaires, et même l’auteur le reconnaît = ce n’est pas une question de se vexer.

    sinon, je constate avec effroi que herbe de provence est décidément partout.

  32. J’avais ésperé que le gag était de faire croire au lecteur que le personnage parlait des femmes, pour une chute complètement autre… Dommage, graphiquement c’est cool.

  33. C’est drôle, en lisant cette planche, et en arrivant à la dernière case (parce que je fais partie des gens qui n’avaient pas vu venir la chute au premier abord, merci à ma naïveté), je me suis dit « tiens, il va y avoir au moins 30 commentaires »… 32, je suis pas tombé loin.

    Eh bien c’est très subtil comme humour – malgré ce qu’on pourrait croire – , c’est de la vraie provocation, du genre qui engendre une levée de bouclier, et c’est surtout extrêmement bien monté et amené. Je dis bravo.

    À ceux que ça choque, je conseille la lecture du texte « On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle » de Pierre Desproges, un mec qui nous a enseigné que la provocation pouvait être constructive, et qui se ferait certainement bâillonner à notre époque si prude. Même sur 30JBD. Et je défie quiconque de me lancer une argumentation construite comme quoi Desproges était antisémite et Saki et Romain Pujol phallocrates.

    MarianneB. > Non, ne le calcule pas. C’est comme les boutons, ça gratte, mais si tu grattes, ça s’infecte vite.

  34. Boutanox, c’est bien joli de voir de la subtilité là où il n’y en a pas. De comparer avec les morts. Ça s’appelle de la mauvaise foi.
    Ce qui est mis en avant dans les critiques, ça n’est pas la provocation, c’est précisément le manque de finesse ; que l’auteur reconnait, par ailleurs.

  35. Ben moi j’ai rit bêtement ! et je pensais pas qu’il y aurait autant de commentaires pour finalement une petite blague ! :)

  36. super graphiquement mais j’ai malheureusement trouvé la chute en lisant seulement la première case :(

  37. Bin franchement, y a pas à tortiller pour moi: le gag est mauvais, le graphisme est plus que bof et en plus un des persos a 3 narines. le pauvre. Comme dirait Brel: Au suivant!

  38. Du romain pujol tout craché ! J’adore !

  39. Quelle originalité…

  40. Je trouve ta collaboration avec Romain vraiment inefficace. L’humour réchauffé, les vieilles blagues bien prévisibles, ça colle vraiment pas à ton style et ce que tu es capable de faire.

  41. très bonne !

  42. Je trouve pas que ce soit vraiment drôle, et j’ai du mal à voir si c’est à prendre au 2nd degré ou non…

  43. Comme beaucoup ici, j’ai vu venir la chute dès la première case. Mais ça m’a fait rire (ou probablement que le gros macho qui sommeille en moi ne dormais que d’un oeil ^^).
    Bref, tout ces comm’ pour une blagounette pas bien méchante.
    Et pour toutes les demoiselles offusquées, je suis prêt à parier qu’elles en sortent des belles sur les hommes lors des discussions entre copines

  44. Très amusant. N’aies pas honte, c’est correct.

  45. je trouve qu’on se doute dès le début de la chute, surtout avec les termes utilisés et « objet » m’a fait enlever le dernier doute que j’avais donc je ne suis pas tombée à la renverse. Mais le dessin est très joli :D les couleurs vont bien avec ce trait qui semble maitrisé et frêle, j’aime beaucoup

  46. c’est assez nul, dès le début on pense bien qu’il ne s’agisse pas d’une voiture mais pas d’une femme, en plus c’est nul, même pour un misogyne comme moi

Laisser un commentaire