Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Auteur(s):

Une histoire

Planche diffusée sur le site www.projet17mai.com



GD Star Rating
loading...
Une histoire, 4.0 out of 5 based on 112 ratings


27 Commentaires

  1. En un mot : Magnifique.

  2. En deux mots: Déjà Vu…

  3. De quel genre d’histoires parle-t-on ? Du genre d’histoires où on se jette dessus sans même se parler ?

  4. En trois mots : Pas par moi.
    5/5

  5. J’ai eu la chance de ne pas l’avoir « déjà vu » pour ma part. donc j’ai bien aimé. :P

    @Cousteau > Ce n’est pas une relation sans parole, mais une BD sans parole.
    Un simple procédé narratif permettant de rendre universel une planche. Après, je n’insulterai pas votre intelligence en imaginant que vous ne le saviez pas déjà. Alors pourquoi une telle remarque de votre part ?

  6. Barbu: Ce qui est déjà vu, ce n’est pas la planche même par cet auteur, ce qui est déjà vu c’est de parler des relations homosexuelles en disant que dans certains pays c’est interdit, ou alors que la société voit ça d’un mauvais oeil alors qu’elle ne devrait pas.
    Alors oui c’est bien d’en parler mais bon, la planche là n’apporte rien d’intéressant par rapport à tout ce que tout le monde sait et ce à quoi tout le monde a réfléchi, normalement. Donc bon, c’est un peu enfoncer une porte ouverte comme on dit, la BD est jolie, sensible, se veut engagée mais en fait reste dans un flot beaucoup trop important et commun. Par conséquent elle n’apporte rien.

  7. 1,5/5. Déjà que je n’aime pas les bd activistes mais si en plus il y a 0 recherche et que l’on remâche du stéréotypé, alors non. Et comme par hasard, on va faire un blanc et un black pour être sûr de bien être Benetton, nul.

    Quant au dessin, j’ai connu bien mieux de la part de l’auteur qui devrait s’en tenir aux dragons et autres trucs bisounours. Le trait « disney-wannabe » ne se prête pas à des sujets sérieux.

  8. Cousteau : ça se voit quand même, ils n’ont pas les mêmes habits tout le temps, ils sont proches et pas que physiquement… ‘Fin bon. Moi, j’aime!

  9. Bonjour Barbu, j’aime beaucoup le genre d’histoires que vous faites.

  10. Barbu, j’aime beaucoup me genre d’histoires que vous faites.

  11. Merci pour vos retours !

    Cousteau : Rien à répondre, Barbu a parfaitement résumé ce que j’aurais voulu dire.

    Zaybr : Je ne suis pas d’accord. Cela s’applique peut-être à toi mais tu serais étonné du nombres de gens qui ont été choqués devant ces chiffres, qui ont tendance à penser que l’homophobie est quelque chose qui n’existe plus. Si tu veux voir ce même sujet abordé de manières différentes, je t’invite à consulter le Projet 17 Mai pour lequel j’ai réalisé ces planches. Donc non, il ne faut pas faire l’erreur de croire que ces portes sont déjà grandes ouvertes. Elles le sont pour certaines personnes (dont toi, et tant mieux, d’ailleurs ! :) ) mais on n’en parle pas assez. ça a été mon choix d’en parler, peut-être pas de façon assez subtile mais c’est ce qui me parlait le plus. =)

    Jundooz : Bon ben, je vais pas répéter ce que j’ai dis au dessus… Quant aux personnages, j’ai n’ai pas réfléchi sur leur couleur de peau quand je les ai dessinés. D’ailleurs l’autre n’est pas blanc, mais bon, lumière de l’écran toussa toussa. Pour le dessin, je n’ai pas envie de m’en tenir qu’aux dragons et aux bisounours, donc j’expérimente. :)

    Merci à vous en tout cas. Et je vous invite vraiment à consulter le site du Projet 17 Mai qui a été mis en lien avec ces planches, merci encore à 30 Jours de BD pour la collaboration, d’ailleurs !

  12. Je l’avais aussi déjà vue, et je me permets du coup de préciser que cette planche a été faite pour la journée contre l’homophobie. Le sujet était donc, en quelque sorte, imposé.
    Je suis assez étonné de certains commentaires, en particulier celui de Jundooz, qui ne me semble pas être sensible au soin porté à la composition.
    La remarque sur le dessin “disney” ne me semble pas pertinente, et je ne vois pas en quoi le style ici adopté ne se prêterait pas à un sujet sérieux. La couleur aussi est intéressante, parce qu’expressive et variée sans être criarde. Il s’en dégage une forme de douceur autant que d’efficacité.
    Enfin, Vi’ a remarqué qu’on voyait nettement que l’histoire se déroulait sur la durée et que la proximité des deux personnages était rendue alors même qu’il n’y a pas de paroles.
    Bien sûr qu’on peut critiquer tel ou tel point de détail, en attendant il y a une éloquence et une qualité plastique qu’on est loin, mais vraiment loin de retrouver partout — et ce même sur ce site. Chacun se centre sur un élément ou un autre : certains seront plus forts pour le scénario, d’autre pour le dessin, d’autres pour la composition générale… Ce n’est pas parce que le scénario, ici, n’est pas très développé et original que ça ne vaut rien.

    En somme, mais je pense l’avoir déjà fait comprendre, moi, j’aime (ça, c’est purement subjectif) et je pense qu’il y a de vraies qualités relativement objectives. Et je conseille donc à l’auteur — dont j’ai vu beaucoup de choses et variées — de ne pas « s’en tenir aux dragons et autres trucs bisounours ».

  13. Cousteau > lol merci c’est gentil ^^

    Autres > Effectivement, c’était un sujet imposé, donc difficile de faire original (pas impossible, mais difficile hein ;) ). Après c’est le genre de thèmes comme la sécurité routière, le racisme, l’écologie, ou quoi qu’on dise (BD ou autre), on s’expose au risque de vexer le lecteur.

    Si le propos est très malin et totalement original on a gagné, mais la plupart du temps, si c’est plus conventionnel, gros risque de se heurter au ras-le-bol général de discours moralistes qu’on peut voir un peu partout depuis des décennies.

    Pour ma part, j’aurai bien aimé participer à ce projet « 17 mai », mais je l’ai découvert le 17 mai. :P

    Je me suis donc contenté d’en faire la promotion autour de moi mais j’avoue que j’aurais eu beaucoup de difficulté à faire quelque chose d’intéressant sur un sujet sur lequel on sait quasiment tout. Le problème n’étant pas de faire comprendre aux intéressés ce que c’est que l’homosexualité mais de le faire accepter.

  14. L’ennui de cette planche, quand on connaît un peu le sujet, est qu’il montre que certains activismes entrent en plein conflit avec d’autres.

    7 pays condamnant à mort, 60 autres environ par de la prison à vie et autres. Mais ce qui est choquant n’est pas le nombre (encore que) mais la vision d’une carte les montrant (il y en a une sur Wikipédia par exemple) car cela tend à rendre pertinent le discours de certains. Il devient délicat de défendre certaines causes car elles entraînent presque mécaniquement de l’antipathie pour d’autres.

  15. Je comprends, Nethan, cette réserve, mais ne dépasse-t-elle pas de bien loin les enjeux esthétiques ? Je conviens néanmoins que l’angle idéologique duquel le sujet était abordé n’était peut-être pas le meilleur à adopter. Ou du moins, ce ne serait pas celui que j’aurais adopté. Mais là encore, c’est un point de vue parmi quelques dizaines d’autres exprimés sur le site du projet 17 mai, mentionné en haut de cette page. Au milieu de ces autres points de vue sur l’homophobie, c’était, me semble-t-il, un bon rappel.

  16. Ce qui me gêne dans cette planche, c’est qu’elle est militante et c’est tout. Dans le cadre du projet 17 mai, je conçois son existence. Mais sur 30 jours, je ne vois pas trop ce que ça vient faire ici.

  17. Pour ma part j’aime.
    Même si j’ai déjà vu ce genre de thème, la façon de laquelle c’est abordé reste toujours efficace. Je trouve en effet que tant que les problèmes existent, il est important de continuer à en parler, quitte à le rabâcher. Le but étant de ne surtout pas oublier et puis aussi essayer de sensibiliser de nouvelles personnes.

  18. BlogZoner : Sans animosité aucune, peux-tu m’expliquer pourquoi tu ne pense pas qu’elle a quelque chose à faire sur 30 Jours de BD ? Pourquoi elle ne devrait exister que dans le cadre du Projet 17 Mai ?

  19. Comme je l’ai dit, cette planche est uniquement militante : son but est de véhiculer un message. C’est un peu comme si on mettait des planches sur un paysan qui fait des légumes bio et à la fin on met « les pesticides tuent nos enfants ». Même si je peux être d’accord avec le message, je ne suis pas sûr que 30 jours de BD ait une vocation politique.

    De façon plus caricaturale et volontairement provocatrice : comment aurait réagi les gens s’il y avait eu une planche qui véhiculait le message inverse sur 30 jours de BD ?

  20. Le projet 17 est vraiment bien. Le sujet est traité de mille façons différentes. J’ai beaucoup aimé parcourir les planches et les styles.
    Pour cette planche, j’ai un peu de mal avec l’expression du perso au premier plan dans la case 3.

  21. Blogzoner : Je ne suis pas d’accord. Dans mon idée, elle n’est pas uniquement militante. Sa fin l’est, mais elle n’est pas que ça. Je voulais raconter sans mots et en quelques cases un début d’histoire pour un couple, comme une espèce de « quotidien ».

    Quant au message inverse, je ne vais même pas tenter de répondre, c’est stérile comme question. :)

  22. moi, j’suis d’accord avec Blogzoner… et aussi avec Jundooz !

  23. Vraiment pas ta meilleure planche. Le rouge du fond n’est pas terrible, le découpage des cases en mode « rognage photoshop » rend mal, leur espacement quasi-aléatoire tout comme leur largeur variable nuit à la régularité que tu leur donnes.

    Les fonds colorés par contre sont sympathiques et la dernière case bien réalisée, avec son contraste net avec la sérénité des bleus des cases précédentes.

    L’idée des deux « fils d’ariane » qui se déroulent le long de leur « histoire » est plutôt bien pensée mais n’est pas convaincante au final (ça tâche un peu le long des planches sans être d’une évidence criante à la fin).

    Un avis évidemment personnel qui n’a d’autre but que de faire avancer le schimilimili… le schimilimili…

    Quant à la polémique, je suis choqué que cela soit puni de peine de mort dans sept pays, mais je trouve que l’info est vaine lorsque l’on précise pas lesquels (pas le même effet si c’est dans une dictature, un pays de l’UE ou un petit pays intégriste de la taille d’une ville…)

  24. Pour ma part, j’adore cette planche, j’aime beaucoup le choix des couleurs et le graphisme en général. Pour ce qui est du message, au contraire je pense que c’est une bonne idée de le mettre sur ce site.
    Pourquoi le site devrait il se fermer à juste de l’humour. Toutes les BD ne sont pas drôles! bien au contraire. Et vraiment je trouve que cette planche « militante » nous rappelle que le dessin est là aussi pour faire passer des messages pas toujours drôles à voir.

    Vraiment Bravo

  25. Toujours autant dessiné à l’arrache avec une histoire vite pensée, seule la couleur tient la route en mettant de coté ce fond rouge bien sûr… Bref, tu n’espérimente rien du tout, tu continue à faire la même chose depuis au moins trois ans, décevant.

  26. En quatre mots :
    « C’est de la m*rde »

  27. Moi j’aime beaucoup !
    Et les dessins, et le message qui passe et la façon dont c’est abordé : en toute subtilité !
    Bravo !
    J’aime !!!
    Vinciane

Laisser un commentaire