Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Auteur(s):

Du panda dans votre bibliothèque

mini-interview

Tous les mois suivez l’actualité des auteurs de 30 jours au travers de portraits et d’interviews. N’hésitez pas à aller consulter leurs sites et à vous procurez leurs ouvrages pour les soutenir ! Ce mois ci, à l’occasion de la sortie de son nouvel album, passons dire un petit bonjour à Ced.

La dernière fois que je t’ai parlé c’était pour ‘le passeur d’âmes’ que tu avais scénarisé, il s’est passé pas mal de trucs depuis, raconte un peu !

Pas mal de choses en effet ! Une nomination à Angoulême pour le Passeur d’Âmes, 3 albums en préparation, des tas de rencontres avec des artistes qui devraient aboutir sur de chouettes projets ! Une bonne année 2012 !

473

Est ce que l’idée de cet album est partie du jeu de mot du titre ?!!

Pas du tout. En fait, j’avais eu l’idée du concept et en avais parlé à l’éditeur sous le nom de « ZooPedia ». Parallèlement à ça, j’avais commencé une histoire ayant le Panda pour héros (dans le même format que Un An Sans Internet), et le personnage consultait un site qui s’appelait Wikipanda. Du coup je faisais souvent l’erreur entre les deux noms, et, au cours d’un mail groupé, notre bon ami Waltch a lu ce titre et nous a dit qu’il le préférait à « ZooPedia ». Et comme la parole de Waltch est sacrée…

Tu as vraiment fait appel au public pour les questions ?

Oui oui, ce sont des vrais personnes qui m’ont posé des questions, par mail, via Facebook, ou de visu dans les festivals.

Combien de questions tu as reçu au final ?

Je ne peux pas dire précisément combien… plusieurs centaines en tous cas. Mais le tri n’a pas été simple.

Et qu’est ce qui a motivé tes choix ?

J’ai fait appel à mes lecteurs pour les questions, mais l’album ne s’adresse pas qu’à eux. Il fallait choisir des questions que tout le monde pourrait se poser (donc pas des questions trop pointues, ou trop drôles – parce que certaines le sont vraiment).

De quoi faire d’autres tomes donc ?

Oui ! Et l’envie de continuer cette ‘collaboration’ avec le public aussi. Et bien sur comme d’habitude dans ces cas là, la suite dépend du succès du premier.

L’approche a été différente d’un album ‘classique ’ ?

Les lecteurs verront que dans l’album il y a deux types de chroniques. Certaines font 2, 3 ou 4 pages, et d’autres une seule page, ou parfois même 3 cases.

Pour les longues (celles qui sont répondues « sérieusement », même si il y a un paquet de n’importe quoi autour de la vraie réponse), je cherchais des questions qui pourraient nous « apprendre » quelque chose. Il faut qu’on ait des infos insolites, qu’on puisse briller plus tard dans les repas de famille.

Les notes plus brèves sont par contre des prétextes à faire des petits gags, parfois absurdes. L’idée était d’aérer l’album (et aussi de passer plus de questions du public).

extrait

Comment tu as travaillé sur cet album ?

Un peu comme pour les « Contes à Dormir Debout », la préparation de l’album m’a obligé de faire beaucoup de recherches. Même si le ton est léger, je ne voulais pas dire n’importe quoi (enfin, pas tout le temps, quoi).

Ensuite (comme pour les « Contes »), je travaillais note par note (c’est à dire qu’à chaque fois que je finissais une réponse, je la dessinais et la colorisais, plutôt que d’attendre de scénariser tout l’album avant de prendre les crayons).

Tu as eu des influences particulières ?

L’influence la plus évidente est celle des planches du Professeur Burp dans les Rubrique-à-Brac de Gotlib. Ceci dit, je ne voulais pas faire la même chose. Alors je me suis re-plongé dans la lecture du maître, pour avoir un ton différent (et surtout ne pas refaire les mêmes gags !).

9782205066876

Et pour 2013, qu’est ce que tu nous prépares ?

Dans les prochains projets, il y a la suite du Passeur d’Âmes (pour l’automne 2013), toujours avec Waltch au dessin. J’ai terminé le scénario, et Waltch a commencé le dessin. Il me tarde vraiment de le voir. J’espère qu’il fonctionnera, car j’adore cet univers, il est très concret dans ma tête, et j’ai encore plein d’histoires à raconter dessus !

Puis je suis en plein dans la réalisation de « Sherlock Holmes – La BD dont vous êtes le héros » (Octobre 2013). Comme pour « Chevaliers » et « Pirates » vous serez cette fois-ci au cœur d’une enquête dans le Londres Victorien. Je suis un grand fan du personnage, alors j’essaie de rester le plus fidèle possible à l’esprit des écrits de Doyle, tout en distillant de l’humour dans les dialogues.

Ensuite, je rêve de plein de collaborations avec d’autres artistes, et je suis en train de monter des projets BD avec eux.

Si tu continues, tu vas finir par en faire ton métier ?!

Je travaille toujours à côté, la BD ne me nourrit toujours pas exclusivement (mais en même temps j’aime beaucoup mes jobs à côté, donc…).

Des nouveaux chouchous à part le panda ?

La préparation de Wikipanda m’a fait re-découvrir plein d’animaux géniaux ! Je suis un fan de l’Axolotl, du dodo… Mais je préfère avant tout MES animaux, mon chat Vito et mon poisson rouge Tricératops !

Si vous voulez savoir qui de l’oeuf ou de la poule est venu en premier, comment ont disparu les Dodos, ou encore de quoi ce nourrit un bébé koala tout mignon kawaii, alors foncez chez votre libraire préféré des aujourd’hui, ou sur le site de l’éditeur.

couv

(couverture officielle et essai)

Et n’hésitez pas a aller retrouver Ced en dédicace/expo au bar du théâtre la Comédie de Toulouse, 16 rue Saint Germierle samedi 16 février à partir de 14h (paraît même qu’il y aura des cadeaux à la clé…)

GD Star Rating
loading...
Du panda dans votre bibliothèque, 5.0 out of 5 based on 3 ratings

Laisser un commentaire